Un jour mon prince viendra… ou pas !

C’était l’un de mes sujets de mémoire à l’université : « le mythe du prince charmant ». Je vais certainement me faire taper dessus par tous les fans de Disney mais moi je n’ai jamais aimé. Que ce soit les robes de princesse, l’enfance de la princesse et pire encore le prince de la princesse.

Oui, il faut traverser cette « période » féérique mais la mienne je ne l’ai pas vu passer. Enfant très farouche, je regardais peu les dessins animés, j’étais toujours dans les jupons de ma mère ayant une peur atroce des autres.
Je n’ai donc pas attendu ce fameux prince. Mais arrivée ici, en métropole à 17 ans : les filles de ma promo ne parlaient que de cela et parfois même en se présentant : « Je m’appelle Machin, j’aimerai devenir professeur des écoles et fonder une famille ».

Fonder une famille avec qui ? Le prince charmant m’a-t-on dit… J’étais ignorante. Totalement. C’était il y a presque 10 ans, j’étais larguée : qui était cet enfoiré de prince charmant qui était censé nous épouser ?
Alors lorsque j’ai eu à choisir mon sujet pour obtenir mon diplôme je n’ai hésité une seule seconde…

Cette quête éternelle de la perfection

On a beau avoir un discours très tolérant, on a toutes voulu un homme beau, intelligent, drôle, généreux, polyvalent, enfin LA perle rare. Cet idéal on y a pensé 5 secondes car dans les faits, il faut gratter pour avoir cette liste de qualités. Quel mec penserait à te réveiller avec un ultime baiser ? Quel mec accepterait de t’héberger chez lui après t’avoir trouvée sur une plage sans voix car tu l’as dealé (avec une atroce sorcière) pour le rencontrer ?

Avoue que c’est très compliqué n’est-ce pas ?

Je trouve plus compliqué encore que de tomber simplement amoureuse d’un être imparfait. Parce qu’un homme peut autant vous surprendre par des gestes naturels, simples et profonds. Parce que ses moments démonstratifs sont tellement rares que lorsqu’ils arrivent on les savoure deux fois plus.

Ne penser qu’à soi

Dès qu’une personne ne correspondait pas à mes critères c’était : NEXT. J’ai été pendant longtemps une sale enfant égoïste. Dans cette quête du prince charmant, on ne fait pas de système de tri. Il n’y a pas de « à peu près », il n’y a pas de compromis possible. Le pire c’est que dans les dessins animés les héroïnes n’ont rien demandé ! Le prince leur tombe dessus comme une fleur. Comme le plus grand des hasards. Et nous ? On a beau avoir une méchante et atroce belle-mère (spéciale dédicace à la mienne) : nous n’aurons pas un prince qui nous ramènera notre paire de chaussures (qui nous a par la même occasion coûté une blinde). Et en pensant qu’à nos désirs, nos exigences on pouvait laisser passer cette personne capable de nous rendre heureuse.

Manquer l’homme de sa vie

« Si tu attends le prince charmant, tu ne reconnaîtras pas l’homme de ta vie ». C’est une citation que j’ai trouvé très véridique. Parce que pour moi, on « reconnaît » celui qui voudra nous accompagner. Il ne nous sauvera probablement pas la vie de manière héroïque, il ne nous promettra pas un amour éternel sans épreuves mais il peut juste essayer. Essayer de nous combler.

J’ai donc écrit sur ce sujet il y a très longtemps, ce qui a provoqué un bon nombre de réactions. Je respecte comme toujours chaque point de vue. A l’époque je n’avais aucune expérience je ne pouvais pas parler en connaissance de cause mais maintenant, dix ans après je peux dire que parfois on rencontre ce fameux prince. On tombe sur cette personne qui paraît si parfaite, qui semble vouloir nous donner le meilleur mais au final il n’en est rien. Ce n’était rien d’autre qu’un moment suspendu dans le temps…

Ces histoires nous permettent de voir que l’amour existe et c’est une belle vocation mais il faut à mon avis pouvoir lâcher du lest parfois car « on ne devient pas amoureux en dénichant la personne parfaite, mais en apprenant à connaître parfaitement quelqu’un d’imparfait… »

Le débat est ouvert ! Réagis en commentaires ! 

A propos de Sandra

Bientôt trentenaire mais toujours fan de maquillage, coiffure, thriller psychologique et de pâtisserie ! J'écris souvent sur le thème des relations, de l'amour ou de la famille pour partager mes expériences et surtout rassurer les lectrices : OUI on peut finir par trouver le bonheur :)

10 commentaires sur “Un jour mon prince viendra… ou pas !

  1. Intox

    J’adore ton point de vue. C’est vrai qu’à force de vouloir la perfection on peut passer devant quelqu’un avec qui on peut envisager une vie ensemble.
    La conclusion de mes expériences c’est que l’important n’est pas de savoir ce que l’on veut mais plutôt ce qu’on ne veut pas ou plus dans notre vie, et d’être avec quelqu’un qui supportera nos défauts et réciproquement :p

    Répondre

    1. Sandra

      Merci ! Oui, on se rend compte parfois trop tard de cette quête de la perfection qui nous éloigne des bonnes personnes ! Oui tu as raison les personnes qui nous acceptent telles que nous sommes ont plus de mérite que le prince charmant c’est clair !

      Répondre

  2. bulte

    Bon point de vue. oui le prince est loin d’exister.
    Rien ne se sert de forcer , nous trouverons la chaussure à nos pieds au moment opportun.

    Répondre

    1. Sandra

      Merci ! On finit effectivement par trouver (je te confirme après 27 ans d’égarement) et on peut même avoir une vie imparfaite mais avec des moments féeriques 🙂

      Répondre

  3. Laura

    Ton article m’a bien amusée. Je suis mitigée. J’ai envie de croire au prince ou à la princesse charmante d’ailleurs. Une personne arrivant sur son cheval blanc, prête à m’aimer incontionnellement comme je l’aimerais inconditionnellement, au premier coup d’oeil, parce qu’on était faits pour se rencontrer, à ce moment précis, à ce lieu précis. C’est LA chose que ces contes m’ont mis dans la tête parce que c’est là que se terminent ces contes. On ne voit jamais leur vie commune, on ne voit jamais comment ça se passe après. Là-dessus, on a bien été floutée ! Même dans Cendrillon 2 ou 3, le prince n’est jamais là. Alors c’est facile, de trouver son prince quand on vit avec 1 fois tous les 36 du mois car on ne s’attarde pas sur les défauts, tant on est heureuse de retrouver la personne l’espace de quelques heures.

    Répondre

    1. Sandra

      Ah ah ! Merci pour ce commentaire rigolo ! Oui on est tenté de croire qu’il existe mais comme tu le dis si bien : on ne voit pas les coulisses de la relation … et je pense que c’est à ce moment- là que l’on déchante le plus car dans la vraie vie, il y a toujours quelque chose qui ne passe pas ou qu’il faut surmonter… ensemble ou pas !

      Répondre

  4. Windy

    Ton article m’a tellement fait sourire ! Je sais que ma mère m’a fait regarder des Disney qu’elle adorait Cendrillon (et le Roi Lion) et c’est tout… J’ai surtout grandi avec des dessins animés en mode girl power et y a un garçon sur le côté, mais plein phare sur les filles (Sailor Moon, Sakura, chasseuse de cartes). Alors le prince charmant… ça ne me parlait pas plus que ça. Et puis la vie fait que tu rencontres des gens et tu te surprends à y croire un minimum. Et là BAM, dans tes dents, la réalité te rattrape, tu n’es pas dans un conte de fée. Personne n’affrontera les ronces pour te réveiller de ton sommeil éternel, personne ne se battra pour toi 😀 Tu dois te battre pour toi-même, c’est toi le prince. La « princesse Disney » dont il faudrait prendre exemple, c’est Mulan. Et à la rigueur, en second plan, Tiana. Et encore, c’est une vendue elle.

    Répondre

    1. Sandra

      Ah ah ma chère Windy,

      Malheureusement c’était le contraire chez moi, ma mère n’était pas fan spécialement elle n’aimait pas les destins tout tracés ! C’est clair, on comprend très vite que le sauveur c’est toi et personne d’autres et que si quelqu’un fait quelque chose pour toi : tu devrais le payer cher … crois-moi !

      Répondre

  5. Blog de la petite

    Du frais et du moderne !Merci !Marre du cul-cul et des princesses, l’amour n’est pas d’attendre un mec qui nous permettra de ne pas travailler et acheter des chaussures (même si j’aime bcp les chaussures) mais de construire une relation ! C’est tellement plus romantique et courageux ^^ Je reprend le commentaire précédent : Mulan est un bon exemple 🙂

    Répondre

    1. Sandra

      Merci c’est sympa de voir que des lectrices ont le même point de vue ! On est effectivement loin de cette image de la femme qui attend et qui espère, je suis persuadée que l’on mérite plus que ça (et des chaussures aussi !!) Bises 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *