Les rois du (micro)film : les films d’espionnage sont à l’honneur

ciné films d'espionnage

Ok, mis à part ce jeu de mots douteux, il faut l’avouer : 2015 est l’année des films d’espionnage au ciné ! Au milieu de tous ces gus en collants et capes (même si je suis très fan de Batman et IronMan), un peu de classe et de style ne peuvent pas faire de mal et on a retrouvé pas moins de cinq films portant sur ces chevaliers des temps modernes (ou pas ^^) dans nos salles obscures.

Tout le monde connait bien sûr ce mythique M. Bond (qui revient au cinéma mercredi 11 novembre d’ailleurs), et j’ai souvent trouvé qu’un film d’espionnage c’était quitte ou double : très rythmé, avec des scènes d’actions bien ficelées ou alors avec un scénario abracadabrant, incompréhensible pour la blonde que je suis ! Bien entendu, il faut déjà aimer un peu ce genre là qui va forcément impliquer baston et héros masculins qui sont là pour agir et pas tellement réfléchir.

Personnellement, je suis plutôt adepte de ce genre là mais excepté pour Tom Cruise et son Mission Impossible que j’attendais avec impatience, on peut dire que j’ai découvert les autres films un peu au hasard, durant ma quête hebdomadaire « Bon, en attendant le prochain épisode de The Flash, qu’est-ce que je pourrai bien regarder ? »

Kingsman : Services Secrets

Kingsman_01

Le premier film que j’ai découvert (au cinéma et oui, malgré le prix abominable !) est Kingsman: Services Secrets (sorti le 18 février 2015). Ayant à peine vu la bande-annonce, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et j’ai surtout été attirée par l’idée d’un Colin Firth classe et badass au service de sa Majesté.
L’histoire ? Eggsy, petit banlieusard londonien se fait arrêter. Il compose alors le numéro qu’on lui a donné en cas d’urgence lorsqu’il était enfant et voilà que débarque M. Colin Firth, qui lui annonce qu’il veut le recruter pour l’agence Kingsmen, dont font partie les meilleurs espions du monde. Autant dire que le décalage entre la banlieue et les très chicos agents secrets va se faire sentir ! Au-delà de l’intrigue sympa, ce film est complètement décalé ! Il faut vraiment le prendre au second degré car certaines scènes sont complètement loufoques (comme le méchant) mais c’est ce qui apporte justement toute son originalité à ce film (et puis Taron Egerton est un avantage non négligeable également !). Attention cependant pour celles qui n’aiment pas du tout la violence, certaines scènes sont un peu spéciales (mais tournées en dérision.) Bref, un vrai coup de coeur !

SPY

Parlons ensuite de SPY, sorti le 17 juin 2015.
L’histoire ? Analyste à la CIA, Susan Cooper, bien que brillante, reste dans l’ombre de son partenaire et agent sur le terrain (interprété par un Jude Law très bête). Lorsque celui-ci disparait et que l’identité des agents est révélée, celle-ci se propose pour la mission. Ici, ne vous attendez pas à un chef-d’oeuvre.

On rigole, mais franchement, c’est le genre de film un peu lourd qu’on ne regarde qu’une fois, malgré la bonne idée de l’héroïne au départ neuneu qui se révèle être la seule capable d’accomplir sa mission quand ses collègues masculins sont vraiment débiles (voir Jason Statham en gros lourd pas bien futé, c’est pas commun!)

Mission Impossible : Rogue Nation

Le 12 août (jour de mon anniversaire, c’est un signe! :p) sortait ensuite Mission Impossible : Rogue Nation avec l’indéboulonnable Tom Cruise, toujours aussi en forme à cinquante ans passés. La série de films Mission Impossible offre toujours un vrai spectacle, mais les deux derniers opus sont vraiment de très bons films. Le scénario reste un peu « classique » mais on ne s’ennuie pas une seule seconde, les cascades sont spectaculaires (OMG la scène d’intro sur l’A400 M au décollage !!) et l’arrivée de Simon Pegg apporte une note d’humour qui n’est pas pour nous déplaire. Au final, on retrouve l’agent Ethan Hunt avec grand plaisir !

Agents Très Spéciaux : Code U.N.C.L.E

Enfin, Guy Ritchie (ex de Madonna, réalisateur des Sherlock Holmes pour faire sa petite bio) nous a proposé Agents Très Spéciaux : Code U.N.C.L.E (sorti le 16 septembre 2015).
L’histoire ? En plein dans les années 60, un agent de la CIA (le super beau gosse Henry Cavill) et un agent du KGB (Armie Hammer qui se défend pas mal non plus) sont contraints de faire équipe afin de retrouver une bombe nucléaire possédée par une famille proche des anciens nazis. Dans cette course poursuite se déroulant entre Berlin et Rome, ils devront mettre de côté leurs différends et faire également équipe avec la jolie allemande Gaby Teller. Une mise en scène particulièrement léchée, des acteurs au top (avec en guest Hugh Grant en agent anglais qui malgré le coup de vieux est parfait !), un humour très fin et une bande son qui nous plonge dans les sixties, ce film est à mes yeux une vraie réussite, malgré son relatif échec au box-office. On se rapproche ici d’un film d’espionnage façon OSS 117 mais en beaucoup plus classe. Je vous le conseille vraiment !

Dans les films d’espionnage moins récent, j’aime beaucoup également Target et RED, deux comédies qui font agréablement passer le temps.

Je ne pourrais pas encore vous parler du prochain James Bond, très attendu, étant donné qu’il sort demain mais je compte bien aller le voir, histoire de savoir si Daniel Craig (qui suscitait pourtant la polémique au départ) est toujours un James Bond au top!

Et vous, vous aimez les films d’espionnage ? Vous comptez aller voir Spectre ?

Katz

A propos de Katz

25 ans, toutes mes dents et toujours entre deux trains ! Quatre ans que je déménage sans cesse dans toute la France et je compte bien vous faire partager mes coups de coeur. Bavarde invétérée qui s'intéresse à la mode, à la beauté et au ciné, j'ai aussi parfois des côtés moins superficiels et m'intéresse à tout. Mais au final, les séries, manger et les chats, voilà un bon résumé de mes centres d'intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *