La Sélection de Kiera Cass : quand Hunger Games rencontre Miss France

la selection kiera cass

Au premier abord, je pensais que La Sélection serait le genre de livre à t’offrir sa bonne dose de mignonnerie et de « jetaimejetaimeplus » et que la fin serait une happy end cramée dès le 3ème chapitre. Mais si il y a bien une chose à laquelle il faut prendre garde aussi bien avec les vraies personnes qu’avec les livres, ce sont les préjugés ! Car j’étais bien loin de m’imaginer où allait me mener cet ouvrage…

Il y a les romans « intellos » pour celles qui aiment être confrontées à des textes forts et difficiles, les « polars » pour celles qui aiment frissonner, les « romans claques » pour celles qui aiment quand il y a matière à réfléchir, les « évasions » pour celles qui veulent voyager à travers les pages d’un livre, il y a les « dystopies » pour les filles qui sont du genre à voir le futur et les romans « sentimentaux » pour les nanas au cœur tendre (ou celles qui s’en cachent !)

De quoi parle La Sélection ?

Nous sommes en 2300, les Etats-Unis après avoir été vaincu lors d’une troisième guerre mondiale (enjoy !) renaît de ses cendres et devient Illiéa, une cité dirigée par une monarchie. Pour éviter divers conflits, la population a été divisée en castes (hum ça me rappelle quelque chose…) :

  • la première représente la famille royale,
  • la deuxième les mannequins, acteurs, politiciens, bref les célébrités,
  • la troisième les métiers de l’éducation, de la médecine et de la recherche,
  • la quatrième les agriculteurs, les commerçants et les restaurateurs,
  • la cinquième les artistes (peintres, musiciens…),
  • la sixième tous les commis, secrétaires etc…,
  • la septième tous les ouvriers et la 8 les SDF.

Le prince est en âge de se marier et comme le veut la tradition, il doit choisir sa future épouse lors d’une sélection qui prend la forme d’une émission de télé-réalité. Chaque jeune fille du royaume souhaitant participer envoie un dossier et une fille de chaque région est sélectionnée lors de ce premier tour (un peu comme pour Miss France). Ensuite tout ce beau monde se rend au château et c’est là que les choses sérieuses commencent. Va s’en suivre une compétition élitiste entre toutes les prétendantes, sauf pour une. America Singer, une jeune 5 (artiste), n’a aucune envie de se lancer dans cette compétition malsaine mais le fait en dépit de cause : elle doit subvenir aux besoins de ses parents et de ses frères et sœurs, bien sûr La Sélection est la solution idéale car pendant qu’elle est au château, une compensation financière est envoyée à sa famille.

Bien sûr vous vous doutez bien qu’on ne va pas en rester là, il va y a avoir de l’amour (car America cache un petit secret…), de la corruption (comme toute bonne dystopie), et des retournements de situations.

Pourquoi j’ai aimé La Sélection ?

Quand on commence on ne s’arrête plus ! Comme tout bon roman sentimental on a nos personnages préférés et on veut qu’il leur arrive ceci ou cela « et puis pourquoi tu lui dis pas que tu l’aimes et pourquoi tu renonces et pourquoi tu choisis elle et pas elle et pourquoi tu ne la retiens pas ???? », honnêtement je me suis arrachée les cheveux pendant toute ma lecture…

Sur le côté dystopie (futuriste) du roman, on peut facilement reconnaître le même genre d’histoire que Hunger Games ou Divergente. Un royaume manipulé (par qui et comment ?) et une héroïne qui va tout mettre en oeuvre pour faire prendre conscience à la population que tout n’est qu’une machinerie… et je m’arrête là sinon je vais me faire arrêter pour flagrant délit de spoilage !

J’ai beaucoup apprécié le style du personnage principal, America. Elle ne répond pas du tout au cliché de la princesse gnan gnan, elle est un peu garçon manqué et a un caractère de feu, ce qui va l’entraîner dans des situations assez compliquées…

De plus, l’univers cage dorée est très bien retranscrit, on s’imagine facilement un décor luxueux  plein de strass et de paillettes mais derrière une fausse liberté et un bonheur au goût amer…

En bref, ce n’est pas de la grande littérature mais il faut bien ça pour se détendre et passer un bon moment emmitouflé dans un plaid !

Connais-tu Kiera Cass? As-tu lu La Seléction ?

Note : Plusieurs suites ont été publié : L’Elite, L’Elue et l’Héritière. En plus, Kiera Cass a écrit des « romans bonus » révélant de nombreux secrets sur les personnages : Le Prince et le Garde; La Reine.

Lea

A propos de Lea

Infos utiles : Je m'appelle Léa et je suis de Clermont-Ferrand. Infos inutiles : J'adore aller au cinéma (surtout traverser le petit couloir avant d'entrer dans la salle), lire des livres en une seule fois, manger des glaces même en hiver, avoir la tête sous l'eau, écouter de la musique, voyager, regarder le ciel quand il neige, le théâtre, regarder des séries installée au fond de mon lit, passer des heures à regarder des albums photos, refaire une même recette de cuisine plusieurs fois jusqu'à trouver la recette parfaite, danser (aussi bien sur une scène que dans ma chambre comme une folle), les parcs d'attractions, le bruit de la pluie sur les vitres et les pancakes le dimanche matin. Ah oui et écrire aussi.

3 commentaires sur “La Sélection de Kiera Cass : quand Hunger Games rencontre Miss France

  1. Clem

    Ça me donne bien envie de m’y mettre ! Je ne connaissais pas, merci pour l’article : D

    Répondre

  2. A Little Daisy

    J’aime bien les romans comme ça, les titres me disent quelque chose je pense être déjà passé devant à la FNAC, une bonne idée de lecture merci 🙂

    Répondre

  3. Intox

    J’adore ce genre de livres et je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte je vais m’y mettre après le dernier tome du trone de fer ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *