5 Films de Noël originaux

5 films de noël originaux

Winter is coming ! L’odeur des fumées de cheminées qui se rallument une à une, les pères Noël de grandes surfaces dont on se demande ceux qu’ils font le reste de l’année… Pas de doute, les fêtes sont juste au coin de la rue. Et avec elles, voici qu’ils commencent à nous assaillirent de nouveau ! Je parle bien sûr des films de Noël ! Maman, j’ai raté l’avion, La Course aux jouets ou toute autre production dans laquelle Whoopi Goldberg (pardon, Madame Whoopi Goldberg) sauve, in extremis, l’esprit de Noël, nous les connaissons par cœur mais prenons toujours autant de plaisir à les revoir.

Pour autant, cette année, pourquoi ne pas bouleverser un peu nos habitudes avec une sélection de cinq films de Noël originaux ?

Alors, prépare-toi une bonne tasse de chocolat chaud garnie de marshmallows, une pleine assiette de bonhommes en pain d’épice et installe-toi confortablement dans ton meilleur fauteuil, sous un bon plaid. Pour préparer les fêtes, je t’emmène au pays des fantômes victoriens, des dépressions de fin d’année, des chiens lecteurs de journaux, des films en noir en blanc et même des bonhommes de neige géants en pâte d’animation…

Le Drôle de Noël de Scrooge (Robert Zemeckis, 2009)

Dans un monde post-21octobre2015, les fans inconditionnels de overboards et autres perfect pepsis, comme moi, n’ont pu s’empêcher de verser une larme lorsque, pour la première et dernière fois de leur vie, ils s’apercevaient, émus, que la date prophétique annoncée par Retour vers le Futur II, comme la venue de Marty McFly dans le futur était arrivée et repartie… sans aucun changement de grande ampleur dans leur quotidien. Force était de le constater : Robert Zemeckis nous avait menti !

Mais comme le mec n’est vraiment pas un salaud en fait, à quelques mois de son monumental cafouillage, il nous offre de quoi nous réconforter avec le Drôle de Noël de Scrooge.

cinq films de noël originaux le drôle de noël de scrooge

L’adaptation du conte traditionnel de Charles Dickens nous raconte la nuit de Noël d’un vieil homme d’affaire aigri, pour qui « l’honnête quête de la richesse » a toujours été le seul but de l’existence.

Hanté tour à tour par les fantômes des Noël passés, présents et futurs, l’homme aura une occasion unique de tenter de changer son destin.

Tantôt effrayant, tantôt coloré, jamais ce voyage initiatique à travers le monde des Esprits n’aura été adapté de manière si grandiose et époustouflante, avec un Jim Carrey dans le rôle de Scrooge en version originale, toujours aussi hilarant mais également pitoyablement grotesque et véritablement touchant.

Le premier film de cette sélection de films de Noël originaux est définitivement un immanquable, à voir un soir de pluie, sous une couette en fourrure, en dégustant un bon vin chaud à la cannelle !

Un Conte de Noël (Arnaud Desplechin, 2008)

Tu ne m’aimes toujours pas, hein ? demande Catherine Deneuve à son fils, –Je ne t’ai jamais aimée, lui répond Mathieu Amalric. –Moi non plus. Conclut magistralement celle-ci.

Autant prévenir d’emblée : ce film de Noël (si c’en est bien un), est le plus original de la sélection– et de très loin. Plus morose que rose, plus mélancolique que fantastique, nous avons là une longue tragédie au sens premier du terme, pleine de spleen et de contemplation comme si, dans le monde enchanté des films français, même Noël était sujet à dépression. Plein de lenteur, de longueur, de langueur. On y entend de la musique classique, on y voit du théâtre, on discourt, impassible, sur l’amour charnel et secret qu’entretiennent tous les frères à l’adresse de leurs sœurs.

cinq films de noël originaux un conte de noël

Ce qui en fait « un conte de Noël » en dépit de son ton sombre, c’est qu’il s’agit d’une grande histoire de famille, avec tout ce que cela implique : les regards discrets, les actes manqués, les chantages et la maladie : celle d’un frère mort trop jeune et celle d’une mère qui n’a jamais réussi à aimer l’un de ses enfants, désormais le seul à pouvoir la sauver.

Alors, certes, tant de tristesse n’est peut-être pas appropriée pour un film de Noël mais, je pense que si la profane accepte, à l’occasion d’un long dimanche de pluie, de se blottir au coin du sapin dans le secret d’une cabane d’enfant faite de coussins et de draps et de se laisser balader un petit brin de temps par ce film projeté pour la première fois au 61e Festival de Cannes, elle y verra de quoi rompre, pour deux heures trente, avec les canons habituels du cinéma hollywoodien.

Joyeux Noël, Charlie Brown ! (Bill Melendez, 1965)

Tandis que Snoopy se lance dans un grand concours de décoration de maisons en affublant sa niche d’étoiles et de guirlandes scintillantes, Charlie Brown, quant à lui, est morose. L’œil cynique, la moue triste, il avoue ne pas comprendre pourquoi les fêtes le dépriment autant.

A l’occasion d’une séance de psychothérapie improvisée, Lucie a une idée : pourquoi ne pas confier au jeune garçon un peu gauche la mise en scène de la pièce que les enfants préparent pour Noël ?

cinq films de noël originaux joyeux noël charlie brown

Entre interrogations légitimes sur une fête qui, dans les années 60 déjà, se faisait de plus en plus commerciale et réflexion sur le sens premier (y comprendre religieux) de celle-ci, Joyeux Noël, Charlie Brown ! est une jolie petite fable, inspirante au possible. Un véritable voyage en enfance au pays des Peanuts, des génies hauts comme trois pommes d’amours et des guirlandes faites de grains de pop-corn.

Rappelez-vous du mot d’ordre : à chacun sa fête !

A mettre absolument en fond sonore, dans la cuisine, en préparant des cookies de Noël.

La Vie est Belle ! (Frank Capra, 1946)

George Bailey a rêvé toute sa vie durant, de voyager et d’explorer le vaste monde. Mais que ce soit la compagnie de son père, les petits épargnants de Belford Falls ou la belle Mary Hatch, tout le monde a toujours eu bien trop besoin de lui pour le laisser s’enfuir. C’est surtout que l’agence de prêts et de constructions dont il est désormais le dirigeant est la seule à garantir aux habitants de la ville la possibilité de se loger décemment sans avoir à ramper aux pieds du malveillant Henry Potter (oui, oui… Henry Potter), pour avoir le droit de vivre dans l’un de ses taudis.

cinq films de noël originaux la vie est belle

Alors, le jour où l’oncle Billy perd 8000 dollars appartenant à la compagnie, George perd la foi et s’apprête à se jeter du haut d’un pont.

Mais la veille de Noël personne n’est à l’abri de voir un miracle lui accorder une seconde chance…

Jouant sur des clichés aujourd’hui vus, revus et usés jusqu’à la moelle, La Vie est Belle n’a, cela dit, pas à en rougir si l’on considère que c’est lui, qui, en 1946, établissait ces clichés pour la première fois et se posait comme l’un des tous premiers films de Noël au sens actuel du terme.

A regarder en amoureux, sous la couette ou aux côtés d’une bonne grosse boite de chocolats fourrés…

Le Joyeux Noël d’Harold et Kumar ! (Todd Strauss-Schulson, 2011)

Si tu aimes te voir surgir au visage des œufs, des confettis, des boules de Noël, un sapin et même une pluie lyrique et enchantée de cocaïne… (et tant d’autres bidules dont la bienséance me force, ici, à taire le nom), le Joyeux Noël d’Harold et Kumar est LE film qu’il te faut pour les fêtes.

Troisième et ultime volet des aventures de notre duo asiatico-indien préféré (mais tout à fait abordable sans avoir vu les deux premiers chapitres), le film est bourré de clichés sur les latinos, les asiatiques, les homosexuels, les religieux et les femmes ! Mais soyons honnêtes, on adore ça ! Car c’est cet humour gras, déluré et sans concession, qui a toujours fait le charme des Harold et Kumar.

cinq films de noël originaux harold et kumar

Mariage improbable entre American Pie et un Noël pour l’Eternité, Le Joyeux Noël d’Harold et Kumar est véritablement une perle avec, en guest, le seul et l’unique Neil Patrick Harris (alias Barney Stinson) dans un flamboyant numéro de Noël et qui interprète même une scène avec son compagnon dans la vie réelle : David Burtka.

A voir avec des amis, à l’occasion d’un petit apéro de Noël, pour de franches tranches de rigolades et un terrible bon moment. Juste pour se dire que les fêtes ne sont pas loin et qu’avec un bon shoot d’humour, la vie est vachement chouette quand même ! C’est ça, au final, l’essence même des films de Noël…

Et toi, tu aimes les indiens, les chinois et la cocaïne… euh, je veux dire, quels sont tes films de Noël préférés ? Dis-le nous dans les commentaires !

Gary

A propos de Gary

Étudiant en journalisme et cow-boy de l'espace à mes heures perdues, je suis passionné d'écriture depuis que j'ai l'âge de tenir un stylo. Féministe convaincu, je verse beaucoup dans les questions de genres et d’égalité des sexes. J'espère que mes articles vous feront réfléchir ou vous fileront la patate. C'est pour ça que j'écris. ;)

9 commentaires sur “5 Films de Noël originaux

  1. Mark

    Jadore « Le Drôle de Noël de Scrooge », pas mal le film

    Répondre

    1. Gary
      Gary

      Content d’avoir fait mouche alors. 😉 Tout le passage avec le fantôme du Noël présent, j’ai trouvé ça impressionnant!

      Répondre

  2. Commedansunlivre

    Je ne vais pas être originale mais… « Maman, j’ai raté l’avion » <3 =D

    Répondre

    1. Gary
      Gary

      « Maman, j’ai raté l’avion » est sans doute le film qui me procure le plus de nostalgie au monde mais ça m’a quand même fait bizarre de le revoir avec mes yeux d’adulte. La famille de Kevin est vraiment la pire famille du monde, même avant cette histoire d’avion! ^^

      Répondre

  3. Sofia

    Pendant Noel j’aime bien regarder les Harry Potter, même si ils n’ont aucun rapport avec Noël :p

    Répondre

    1. Gary
      Gary

      Bientôt, tu pourras y ajouter « Les Animaux Fantastiques ». 😉

      Répondre

  4. tinalakiller

    J’aime bien le film de Zemeckis (le premier film que j’ai vu en 3D au cinéma!), une bonne adaptation du roman de Dickens. Sinon pour moi La vie est belle est vraiment LE film de Noël à regarder !

    Répondre

    1. Gary
      Gary

      Je n’avais jamais entendu parlé de « La Vie est Belle » avant de préparer cet article. C’est impressionnant le nombre de références et de parodies que j’ai pu voir, dont j’ignorais l’origine et qui se référaient, en fait, à des passages de ce film.

      Répondre

  5. Dumia
    Dumia

    Vive les vacances de fin d’année et les apm dans le canapé à mater des films de Noël et d’eau de rose 😀 de grande saga féériques .. bonnes fêtes à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *