10 types de clientes horribles

10 types de clientes chiantes carte de crédit

Nous sommes toutes des consommatrices, avec nos marques et nos magasins préférés. Mais ce dont nous ne sommes pas toutes conscientes, c’est l’envers du décor. Tu t’es déjà demandée de quoi discutent les employés en fin de journée ? Après 5 ans dans le commerce (lingerie et joaillerie), je peux te le raconter ! Et le sujet qui revient toujours : les clientes. On parle, bien sûr, des clientes sympas qu’on a pu rencontrer, mais celles sur qui on s’attarde le plus, ce sont celles qu’on a détesté ! Voici 10 types de clientes horribles, parmi les plus fréquentes.

1. La perdue

Elle ne sait pas trop ce qu’elle fait là, ni ce qu’elle doit chercher. La plupart du temps, elle a été envoyée par quelqu’un de trop flemmard pour se déplacer…. Et il lui manque plein de renseignements comme la couleur, la taille ou la quantité.
Exemple : « Bonjour madame, je voudrais le pendentif en argent ! » Ahem… Lequel…? « Ah mais vous en avez plusieurs ?? » Sans déconner.

2. L’indécise

Elle a envie de se faire plaisir, et elle est un peu venue là par hasard : il y avait de la lumière, alors elle est entrée. Comme elle n’a pas d’idée précise ni même un but à atteindre, c’est un peu difficile de trouver ce qu’elle cherche. Du coup, elle va te faire déballer la boutique entière, plusieurs fois, pour être sûre de son choix !
Exemple : « Et est-ce que vous avez le même en bleu ? » Oui, c’est le premier que je t’ai montré, idiote. « Je peux revoir ce que ça donnait en rouge ? » Aaarg !

3. La furie

Elle a besoin d’extérioriser sa haine !! Et manque de chance, si tu lui réponds sur le même ton, tu es renvoyée pour faute grave. Elle n’aime ni ta marque, ni les prix, ni l’emplacement de ta boutique, ni toi, et elle adore se donner en spectacle ! Ce qu’elle a acheté c’est le pire article au monde, et tu as intérêt à la rembourser si tu veux éviter le coup de boule. Un peu traumatisante, c’est la championne de la mauvaise foi.


Exemple : « J’ai jamais vu ça, c’est inadmissible, je ne remettrai plus les pieds ici, appelez moi la responsable, je vais écrire au siège, vous allez vous faire virer, jamais je ne me suis fait traiter comme ça, plus personne ne va venir chez vous !! » Oui oui. Tout doux ma belle. Prends tes calmants.

4. La « connaisseuse »

Elle adore étaler sa science, et être la boss dans toutes les situations. Elle en sait tellement qu’elle donne même des conseils aux autres clientes ! Sauf que là, clairement, elle ne sait pas du tout de quoi elle parle. Doucement, il faut lui indiquer la (vraie) bonne marche à suivre, ce à quoi elle va évidement rétorquer qu’elle est au courant.
Exemple : « Oh non vous ne devriez pas prendre ça, le mien s’est cassé. » En effet, cette pièce n’est pas résistante au broyeur ou au feu. « Ah vous parlez du modèle 72-400 en teinte Bigorneau ? » Cette référence n’existe même pas.

5. La bavarde

Après avoir fini avec elle, tu connais toute sa vie, son adresse et sa généalogie sur 200 ans. Elle doit être très seule et tu as pitié d’elle, mais quand même, 30 min pour s’acheter une bague petit budget, ça fait beaucoup ! Plus ça va, plus tu as conscience des regards noirs des autres clientes, mais tu n’oses rien dire. Elle croit vraiment que vous êtes meilleures copines, et promet à ton plus grand regret de revenir bientôt.
Exemple : « Oh et puis cette bague ça me fait penser à celle de ma grande-tante, sauf que celle là c’était une vraie Cartier vous voyez, mais moi j’ai juste envie de me faire plaisir en passant. C’est qu’un mari et trois chiens ça consomme ! D’ailleurs la semaine dernière j’ai dû en amener un chez le vétérinaire c’était une fortune parce que… » Tais. Toi. S’il te plaît. Si tu me racontes ton diner d’hier je m’ouvre les veines.

6. La négociatrice

Elle va tout essayer. Quitte à mentir, elle veut absolument une réduction, et elle pense qu’elle est sur le marché aux puces. Bizarrement, elle n’a pas l’air de comprendre quand dans une grande chaine, les prix ne diffèrent pas selon les boutiques. De plus, si tu lui fais une quelconque réduction sans aucune raison valable, tu risques ta place. Mais elle va insister quand même jusqu’à ce qu’une de vous deux meurt de vieillesse.


Exemple : « Mais à la boutique de X, c’est vendu moins cher ! » Non. Je sais que non. « Allez, si je vous prends ça en plus, vous me faites -10% ? » Toujours non.

7. La muette

Elle est encore pire que la bavarde. Tu lui poses des questions pour cibler son besoin, mais elle te répond soit à côté de la plaque, soit par un silence glacial. C’est très bizarre et tu ne sais pas si elle te prend de haut ou si elle a des soucis. Que répliquer face à un silence complet ?
Exemple : « … » Tu es quoi, The Grudge ?

8. La touriste

Elle n’est absolument pas là pour acheter (et elle te l’a dit), mais pour visiter. Tu as beau lui indiquer où sont les prix et lui offrir un catalogue, elle vient quand même te poser des questions alors que tu as mille choses à faire. Peut-être qu’elle a du temps à tuer et qu’elle s’ennuie, une chose est sûre, c’est qu’elle te fait perdre le tien !
Exemple : « Vous pouvez me dire le prix de cet article ? » C’est noté dessus. « Vous pouvez me faire essayer ça ? » « C’est quoi ma taille ? » « Ça été fondé quand cette marque ? » Mais laisse-moi tranquille !!

9. La sangsue

Elle est là pour te soutirer des informations, mais va aller acheter autre part. On peut penser qu’après avoir fait le déplacement jusqu’à ta boutique, elle va acheter dans la même, mais non, parce que sa copine Chloé travaille dans la boutique de la ville d’à côté ! Mais dans ce cas, pourquoi ne va-t-elle pas aussi se renseigner dans la boutique de sa copine Chloé ? Mystère. Il y a aussi le cas de l’acheteuse internet qui veut d’abord voir le produit en vrai, mais qui achète quand même sur internet. La logique n’est pas une notion acquise pour tout le monde !
Exemple : « Je voudrais voir le modèle Dentelle, mais c’est juste pour regarder, je vais le prendre sur le site. » Ah… Bah tu vas aller le regarder sur le site, alors ! « Ah oui c’est super, je vais dire à mon mari de venir le prendre. » Mais il va oublier ! Prends-le maintenant !

10. Le canon

Peu importe ton orientation sexuelle, c’est arrivé. Le canon est cette personne qui te rend la vente si compliquée et si agréable à la fois. Le canon n’a aucune idée de l’effet qu’il/elle a sur toi, ou en tout cas tu fais tout pour le cacher ! Tu perds tes mots, tu as des bouffées de chaleur, tu souris bêtement sans répondre à sa question… Et à la fin tu te demandes seulement quand ton nouvel amour va revenir.

Exemple : « Vous en pensez quoi de ce modèle là ? » Abajeuchuipromalbou. « Pardon ? » Euh oui oui, avec tes yeux personne ne va regarder ce que tu portes de toute façon !

Si tu te reconnais dans une de ces descriptions, je t’en supplie, arrête de faire les magasins. Sauf si tu es le canon. Mais dans ce cas, laisse-moi ton reçu, avec ton numéro, s’il te plaît 😉

Vendeuse, quelles sont les pires clientes que tu aies pu rencontrer ?
Cliente, quelles sont les pires vendeuses que tu aies rencontrées ?
Dis-nous tout en commentaire !

Images : Pixabay, Giphy

A propos de Jolly

Au premier abord j'ai l'air gentille, mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Spécialiste de la partie louche d'internet, plus c'est bizarre, plus j'aime ! Mes loisirs incluent le scrapbooking, la broderie, les bricolages en tous genres... Et embêter le chat <3 !

8 commentaires sur “10 types de clientes horribles

  1. Windy

    En tant que cliente : une fois, à MAC, je cherchais un rouge à lèvres, c’était ma première expérience pour avoir un rouge à lèvres et j’ai donc demander conseil à la vendeuse pour savoir quelle(s) couleur(s) m’irai(en)t. Ben elle m’a répondu « bah si vous ne savez pas quelle couleur prendre, je ne peux pas le savoir à votre place. » du coup, je n’ai jamais pris de rouge à lèvres MAC jusqu’à aujourd’hui.

    En tant que vendeuse, lors de ma courte expérience : la furie qui était en fait, « le furi » complètement psychopathe et le canon. Le canon m’a laissée la bouche en coeur et les hormones en folie, je ne m’en remets pas.

    Répondre

    1. Jolly

      Ça va tu t’es rattrapée niveau rouge à lèvres… Sur-compensation peut-être ?

      Répondre

  2. Intox

    J’ai été vendeuse chez h&m pour un stage et…. J’avais surtout des clientes irrespectueuse qui ne comprenaient pas que c’est 7 articles maximum en cabine, qui monopolisaient une cabine 45 minutes, te jetaient sur ta tablette des vêtements EN BOULE !!

    RAAAAH et celles qui veulent se faire rembourser en cash alors qu’on a pas le droit… XD

    Répondre

    1. Jolly

      Aaaaah, les boules de vêtements pleins de taches de fond de teint / déo :’) Je suis nostalgique mais ça ne me manque pas !

      Répondre

  3. Shijuna

    Moi je suis l’indécise muette qui ne demande rien aux vendeurs, je déteste parler aux vendeurs parce que je suis mal à l’aise direct x)
    Donc évidemment le type de vendeurs que je ne supporte pas sont ceux qui te collent en te demandant toutes les deux secondes « vous avez besoin de quelque chose ? vous cherchez quoi ? vous avez besoin d’aide ? il vous faut une taille ? un conseil ? un prix ? » Non je regarde seule, merci (laisse moi tranquiiiiille).
    Mais aussi quand tu finis par parler à l’un d’eux, celui qui ne te lâchera pas tant que tu n’auras pas acheté tout le magasin même si toi tu ne trouves rien qui te plaît « non mais celui-là en rose barbie, des pompoms au cul, la taille au dessus, il vous va très bien sans oublier qu’on vend les moufles, le collier et la voiture assortis si ça vous intéressssse… » Hum, je vais continuer à regarder, ça ira, merci.

    Répondre

    1. Jolly

      Je prends la défense des vendeurs !! La plupart du temps, on a une phrase d’accueil obligatoire, avec un temps à respecter. Par exemple, faire un « bonjour » personnalisé dans les 30 secondes où la cliente entre dans la boutique. En plus, il y a parfois des objectifs sur certains produits en particulier. Alors on sait que ça vous embête, mais nous aussi ! *pleure dans les bras d’une cliente compatissante*

      Répondre

  4. Gary
    Gary

    Ahah, des barres de rire en lisant cet article! Tes portraits de clients sont exactement les mêmes que ceux auxquels on a droit dans la restauration! Sauf que nous, on a aussi « le rigolo », généralement un père de famille, qui ne peut pas s’empêcher de te faire tout son répertoire de blagues les moins drôles du monde, devant les regard gênés de sa famille, trop content, pour une fois, que quelqu’un soit obligé de faire semblant d’y rire s’il veut un pourboire. ^^

    -Je vous apporte l’addition? -Non, pour nous, c’est gratuit. -Ahah, très drôle monsieur, on ne me l’avais jamais faite… depuis 3 minutes.

    Répondre

  5. Jolly

    Merci, je l’ai un peu fait avec Windy, on s’est bien amusées 😀
    T’as déjà eu le « Et pour moi, vous me faites quelle réduction ? »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *