5 films qui vont te retourner le cerveau

Je me suis toujours beaucoup posée de questions sur la société et l’espèce humaine. Depuis petite je ne comprenais les inégalités hommes/femmes ou encore les abus de pouvoir. Il y a énormément de choses à remettre en question (surtout à notre époque…) comme par exemple notre façon de vivre, nos relations avec les autres ou pour aller encore plus loin les questions politiques. Je ne suis pas là pour te faire un cours sur la condition humaine et tous les problèmes qui nuisent à notre monde ! J’aimerais simplement partager avec toi 5 des films qui m’ont marqué et qui ont contribué au développement de mes opinions et de mes pensées concernant notre monde. Et bien sûr comme je suis sympa j’en ai choisi des biens différents qui peuvent correspondre à n’importe quel caractère mais tu remarqueras que tous ce rejoignent en certains points…

La Vague, pour les mordues d’histoire

De quoi parle La Vague ?  L’histoire se passe en Allemagne, lors d’un de ses cours un professeur pose à ses élèves lycéens une question plutôt singulière : « Pensez vous qu’il est possible qu’une nouvelle dictature s’installe dans notre pays ? », bien sûr les lycéens affirment que c’est impossible. Suite à ça, leur prof va les entraîner à créer un groupe uni et solidaire comme si ils ne faisaient qu’un. Plus tard ils choisiront un nom : la vague. Petit à petit cette communauté va prendre de l’ampleur, les élèves de cette classe vont inciter les autres à les rejoindre pour partager leurs valeurs seulement tout le monde n’est pas en accord avec le mouvement. Ceux-ci vont se trouver rejetés, insultés par les membres de la vague. Ce qui au début n’était qu’un exercice pour faire comprendre aux jeunes comment s’installe un régime totalitaire, va prendre de plus en plus d’ampleur et le professeur à l’origine du mouvement va très vite perdre tout contrôle sur la situation…

Pourquoi j’ai aimé La Vague ? Sujet difficile à aborder n’est-ce pas ? J’ai longtemps étudié la période du 3è Reich pendant mes cours d’histoire et de littérature allemande (ce qui n’a pas toujours été facile…), cependant une question m’est toujours restée sans réponse : Comment un mouvement si absurde a t-il pu prendre autant d’ampleur ? Même si certains points resteront toujours très flous, La Vague nous explique très bien le cheminement vers un régime extrémiste ou comment un parti arrive à se monter contre une population sans raison valable… Sur un autre point, on a dans ce film des élèves venant tous de milieux différents et on peut donc suivre l’évolution de chacun par rapport à la situation. De plus je tiens à ajouter qu’on a ici un exemple très fort de la jeunesse qui a besoin de se raccrocher à quelque chose de concret dans une société qui parait plutôt instable…

Lucy, pour les « sciences-fictionneuses »

De quoi parle Lucy ? Il s’agit d’une jeune femme qui se retrouve piégée par la mafia coréenne, celle-ci va la forcer à transporter en elle (dans son ventre…) une poche contenant une drogue mystérieuse. Suite à des coups qu’elle va recevoir, la poche contenue dans son ventre va se percer libérant la drogue. Les effets de cette drogue vont permettre à Lucy de voir ses capacités cérébrales augmenter à une vitesse impressionnante. Elle arrive à « conquérir » son propre cerveau de manière à pouvoir utiliser 20% puis 30% puis 50% de son cerveau… mais que se passera t-il lorsque elle arrivera à 100% ?

Pourquoi j’ai aimé LucyParce qu’il est très captivant et que l’histoire est plutôt bien trouvée ! Je dois avouer que c’est ce côté « spectaculaire » qui m’a beaucoup plu ainsi que Scarlett Johansson qui démonte tous les clichés de la femme. Bon il s’agit peut être du film le moins secouant (émotionnellement parlant) de la liste mais il y a juste un point qui m’a entraînée dans quelques réflexions : au début, on nous dit que l’homme n’exploite que 10% de ses capacités cérébrales… comment cela se fait-il ?

L’Arbre, pour les sentimentales

De parle L’Arbre ? C’est l’histoire d’une famille vivant dans une maison à la campagne. Ils coulent des jours heureux et rien ne semble perturber leur petit quotidien jusqu’à ce jour dramatique. Le papa fait une crise cardiaque et meurt sur le coup. Tous sont horriblement accablés par cette tragédie mais chacun tente de faire face à sa façon… Pour Simonde c’est plus compliqué, la petite fille est persuadée que l’âme de son papa s’est réincarnée dans l’arbre qui frôle sa maison. Elle va passer des journées entières perchée sur les branches à écouter le cœur de son papa qu’elle croit entendre battre à travers le tronc et à converser avec les branches et le feuillage qui lui répondent…

Pourquoi j’ai aimé L’Arbre ? Parce que ce film est émouvant du début à la fin et qu’on en reste sans voix. Au début j’ai eu du mal à accepter de le regarder mais une fois lancée, je n’ai pas décroché ! Beaucoup de questions sont posées dans L’Arbre il y a bien sûr cette terrible notion du deuil, certains vont tenter de l’accepter comme ils le peuvent tandis que pour d’autres ce sera beaucoup plus lent et difficile… Il y a aussi ce côté très troublant du fait qu’on ne sait pas vraiment si le papa s’est vraiment réincarné ou si il s’agit de l’imagination de la petite fille qui n’arrive pas à accepter la mort de son père ? Ce que j’ai trouvé très touchant également c’est la solidarité de la famille qui tente de faire face coûte que coûte et d’aider Simone à relever la tête.

Into the Wild, pour les baroudeuses !

De quoi parle Into the Wild ? Un jeune homme, Christopher, exaspéré par la société actuelle décide de tout plaquer pour partir réaliser un rêve un peu fou : partir avec presque rien, à la rencontre du monde. Va débuter alors un road-trip fascinant, pendant lequel il va faire des rencontres enrichissantes et apprendre énormément de choses sur les autres, sur lui et surtout sur la vie. Pendant son périple, il va décider de se rendre en Alaska, là-bas il y trouve une véritable paix intérieure, un paradis terrestre. Seulement, tout ne va pas se passer comme prévu…

Pourquoi j’ai aimé Into the Wild ? Là encore on assiste à une véritable remise en question de toutes les normes humaines et sociales. Christopher pense pouvoir se suffire à lui-même mais ne se rend pas compte que se chercher soi-même et vivre d’aventure n’est peut être pas l’unique solution pour accéder au bonheur. Into the Wild fait beaucoup réfléchir sur notre rapport avec la société mais aussi nos relations. Ce que j’en ai tiré personnellement (et je ne pense pas être la seule !) c’est que l’Homme n’est pas fait pour vivre seul mais qu’il est heureux grâce au bonheur que les autres peuvent lui apporter. Ça m’a l’air bien philosophique tout ça !  

Le Cahier, pour… tout le monde !

De quoi parle Le Cahier ? Baktay une petite fille Afghane désire plus que tout au monde, apprendre à lire et à écrire. Sans en parler à personne, elle va s’engager sur la route de l’école avec sous le bras un cahier et un rouge à lèvre en guise de stylo. Mais la petite fille de 6 ans est loin de se douter de tous les dangers qui la guettent sur son chemin…

Pourquoi j’ai aimé Le Cahier ? Ce film est d’une beauté extraordinaire ! Déjà de part son thème : l’éducation pour les enfants et en particulier pour les filles, ainsi que pour son « innocence cachée » très touchante. J’ai été très marquée par la violence dont est victime la petite par d’autres gamins qui l’empêchent de poursuivre son chemin car selon eux, les filles n’ont pas le droit d’aller à l’école et ne sont pas libres. On remarque donc l’influence très importante qu’apporte les adultes sur le comportements des enfants dans un monde où la liberté et l’éducation n’est peut être qu’un rêve inaccessible…

Que penses-tu de cette sélection ? As-tu déjà visionné un de ces films ?

Photo : Pixabay

Lea

A propos de Lea

Infos utiles : Je m'appelle Léa et je suis de Clermont-Ferrand. Infos inutiles : J'adore aller au cinéma (surtout traverser le petit couloir avant d'entrer dans la salle), lire des livres en une seule fois, manger des glaces même en hiver, avoir la tête sous l'eau, écouter de la musique, voyager, regarder le ciel quand il neige, le théâtre, regarder des séries installée au fond de mon lit, passer des heures à regarder des albums photos, refaire une même recette de cuisine plusieurs fois jusqu'à trouver la recette parfaite, danser (aussi bien sur une scène que dans ma chambre comme une folle), les parcs d'attractions, le bruit de la pluie sur les vitres et les pancakes le dimanche matin. Ah oui et écrire aussi.

4 commentaires sur “5 films qui vont te retourner le cerveau

  1. Shijuna

    J’ai vu Lucy et je ne l’ai pas aimé mais ça je m’en doutais un peu avant d’aller le voir. Déjà parce que la théorie des 10% est fausse et que pour moi ce film c’est quand même plus de l’abus d’effets spéciaux qu’autre chose… Pourtant j’aime les univers SF mais là même si il y avait de l’idée c’est quand même sans queue ni tête.

    Par contre, je sens que je vais aimer La Vague, là il y a véritablement objet à réflexion et la façon dont ça a l’air d’être exploité me semble fort intéressante.

    Le Cahier m’intéresse aussi mais je sens que je vais chialer comme une madeleine, j’avais déjà limite la larmichette en regardant la bande annonce.

    Into the Wild faudrait que je vois aussi, je sais pas pourquoi je ne l’ai toujours pas vu.

    Répondre

  2. Windy

    Je n’ai vu aucun des films (j’ai une culture cinématographique nulle, heureusement que tu es là :p) mais j’avais entendu parler de Into the Wild & Lucy. Et si le premier me tentait, Lucy gros bof et le commentaire de Shijuna me conforte vers l’idée…
    Par contre, l’Arbre me tente vraiment beaucoup même si le résumé a suffit à me bouleverser !

    Répondre

  3. Julie Lou

    L’Arbre et Into The Wild, des films si importants pour moi, et si beaux… La BO (oui c’est un point très important pour moi…) de l’Arbre est superbe, elle m’a réellement bouleversée. Même si j’adore également celle d’Into The Wild par Eddie Vedder.

    Répondre

  4. Intox

    Lucy se laisse voir. On en prends plein les yeux, cest zoli, ça brille mais c’est pas un de mes coups de coeur même si j’ai bien aimé (mais je suis relativement « bon public », tant que je m’ennuie pas j’aime bien).

    La vague m’intéresse vachement pour lecoup, merci pour la découverte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *