[TÉMOIGNAGE] Être bi, être incomprise ?

La bisexualité, c’est être attirée par les hommes comme par les femmes. Si de nos jours l’homosexualité est plutôt bien comprise et adoptée par la société (plus ou moins), il reste encore certaines sexualités qui restent dans l’ombre, étant très peu relayées par les médias. Polyamoureuses, trans, bi, asexuelles… On ne manque pas de choix à ce sujet ! Je vais te parler de mon expérience en tant que bisexuelle, les difficultés, les points positifs, et comment est perçue cette sexualité.

La première chose que je dois t’avouer, c’est que je n’ai jamais fait mon coming out à ma famille. Je ne pourrais donc pas te parler de ça. Cependant, je l’ai fait avec mes amis proches, entre la fin du collège et le début du lycée. Avec certains ça s’est très bien passé, avec d’autres, hum… On ne s’est jamais vraiment reparlé. Surtout les filles (tu penses bien, les mecs, trop heureux de connaître une presque-lesbienne). Depuis, je ne le fais plus qu’avec parcimonie, puisque certaines femmes se sentent moins à l’aise, comme si j’étais un dangereux prédateur. Ma sexualité est une chose plutôt facile à ne pas évoquer, puisque je suis en couple avec un homme. Au fil du temps, voici les questions récurrentes que j’ai eues lors de discussions sur ma bisexualité.

Quand tu es bi, tu as forcément déjà essayé avec une fille. Comment tu pourrais savoir sinon ?!

Là n’est pas la question. J’ai su que j’étais bisexuelle avant même d’avoir eu des relations sexuelles, que ce soit fille ou garçon. Même si l’acte n’est pas consommé, on peut savoir par qui on est attirée. Dans mon cas ça a été un peu compliqué, parce qu’à l’époque, je ne savais pas vraiment que ça existait, la bisexualité. Mais quand j’ai découvert ce que c’était (merci internet), je m’y suis tout de suis identifiée.

Quand tu es bi, tu es plus hétéro ou plus lesbienne ? Tu préfères qui pour le sexe ?

Ni l’un ni l’autre. Même si de façon générale, je me sens plus facilement attirée par les femmes, j’annonce que je suis en couple (monogame !) avec un homme depuis plusieurs années. Je n’aime pas un sexe plus que l’autre, sinon ce serait plus simple, je ne serais pas bi ! Plus clairement, quand on est gay ou hétéro, on sélectionne ses partenaires selon un premier critère : le sexe. Comme cela n’entre pas en jeu dans mon choix, ce que j’aime avant tout chez quelqu’un, c’est son cerveau ! Son âme, son intellect, sa personnalité, appelle ça comme tu veux, mais je ne choisis pas mes amoureux/ses selon le sexe. Après il faut avouer, la lingerie, ça fait plus beau sur une femme. Mais je dis-verge.

Être bi, c’est avoir du mal à choisir… ou être dans une phase ?

Je n’ai pas de mal à choisir, je n’ai pas à choisir ! C’est comme si on te demandait de choisir entre cheeseburger ou Nutella pour le reste de ta vie. Même si certaines ont eu une phase flirt ou sexe avec une personne du même sexe, ça ne veut pas dire qu’elles ont eu une phase bi. Ça peut faire partie du procédé de découvrir son propre corps, ou simplement de la curiosité. Pour moi, après environ 12 ans, on ne peut plus dire que c’est une phase. D’autres disent que les bi ne sont que des gays qui n’ont pas encore sauté le pas. Non non, mais je préfère garder les deux, en fait, c’est tout.

Être bi c’est avoir envie de coucher avec tout le monde, faire des threesomes et être nympho… !?!

O.M.G. Ce n’est pas parce que je suis attirée par les deux sexes que tout le monde m’attire ! Les hétéros, ce n’est pas parce qu’elles aiment les hommes que tous les hommes les attirent… Je me trompe ? Ça répond aussi à la question de la nymphomanie. Je ne dis pas qu’il n’existe pas de bi nymphomane, mais on parle là d’une pathologie. Ce n’est plus du tout le même sujet. Egalement, je n’ai jamais eu l’occasion de faire un threesome. Je ne suis pas totalement réfractaire à l’idée, alors si ça arrive, on en reparle.

Tu vas choisir quelle orientation pour te marier ? Ton copain est d’accord ? C’est tromper si c’est le même sexe ?

Soyons clairs. Si je me marie avec un homme, ça ne va pas me faire arrêter d’aimer les femmes, et vice-versa. Une femme hétéro ne va pas arrêter de fantasmer sur d’autres hommes une fois mariée. On retrouve le même principe ! Mon copain est en accord avec ma sexualité, s’il ne l’avait pas été, ça ne serait pas mon copain. Et non, ça n’amène pas plus de « compétition ». Il faut savoir faire confiance à l’autre dans une relation. Par contre, on commente les filles ensemble, et ça, c’est fun !
Tromper quelqu’un, c’est ne pas respecter un accord qui a été fait dans la relation. Dans certains couples où l’un des partenaires est bi, il y a de petits arrangements… Qui finissent souvent à plusieurs dans un lit. Cependant, si le couple est monogame, la question ne se pose pas : dès lors que l’un des deux va voir ailleurs, c’est tromper.

Bizarrement, quand on est bisexuelle, on n’est pas forcément mieux accueillie par la communauté lesbienne que par les hétéros. Après avoir rencontré des filles gays, j’ai eu les mêmes questions et réflexions. Voire même un rejet qui m’a fait encore plus mal : un refus d’être associée à elles. Pour certaines, les bi n’ont pas à mener le même combat pour leur droits, et ne seront donc jamais leurs égales. Heureusement, ce point de vue n’est pas généralisé, mais je trouve ça un peu ironique de me faire rejeter de la communauté LGBT, notre nom est quand même dedans (Lesbian-Gay-Bi-Trans).

Pour en savoir plus à ce sujet, il y a des millions de personnes qui parlent de sexualité « alternative », c’est à dire pas hétéro, partout sur internet. Pour les grandes bases, je te conseille certaines vidéos de BuzzFeed. Écoute les témoignages. Partage. Aime. Accepte. L’amour, c’est beau !

Et toi, quelles sont les questions que tu voudrais poser à quelqu’un de bi ?
T’es tu déjà questionnée sur ta sexualité ?

Images : Pixabay, Giphy.

A propos de Jolly

Au premier abord j'ai l'air gentille, mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Spécialiste de la partie louche d'internet, plus c'est bizarre, plus j'aime ! Mes loisirs incluent le scrapbooking, la broderie, les bricolages en tous genres... Et embêter le chat <3 !

15 commentaires sur “[TÉMOIGNAGE] Être bi, être incomprise ?

  1. Shijuna

    Que l’on soit hétéro, homo, bi ou même asexuel, la sexualité ne devrait même pas être remise en question par les autres. C’est quelque chose de personnel, d’intime et c’est tout. De la personne pro du missionnaire à l’habituée des positions les plus acrobatiques du Kamasutra, de la monogame à la libertine… La seule chose qui devrait compter est que les participants sont consentants. Qui ça regarde d’autre ? Pourquoi certaines personnes devraient dire quel(s) sexe(s) les attire et pourquoi devraient-elles s’en justifier ?

    En tant qu’hétéro je n’ai jamais eu à m’expliquer ou quoi mais je ne comprends tout de même pas pourquoi on emmerde les gens sur leur sexualité. On n’a pas de rapports sexuels uniquement pour procréer et à notre époque ce n’est toujours pas entré dans la tête de certaines personnes, malheureusement (ça par contre, j’y suis confrontée car je ne veux pas avoir d’enfant, jamais).

    Je pense que c’est un sujet/débat interminable alors que finalement on ne devrait retenir qu’une chose : l’amour.

    Répondre

    1. Sexo

      Si tout le monde pensait comme toi, on n’aurait même pas besoin de faire cet article ! Malheureusement ce n’est pas tout à fait le cas. Merci pour ton commentaire, ça fait chaud au cœur !

      Répondre

  2. Cindy

    Vraiment cool cet article, je m’y suis retrouvée dedans.
    Comme toi, je n’ai pas fait mon coming-out à mes parents, mais je ne l’ai pas non plus fait à mes amis. En fait, je ne sais pas comment aborder le sujet, car en soit, je me demande si je suis supposée aborder le sujet… Un hétéro ne va pas préciser qu’il est hétéro, alors pourquoi devrais-je parler de mon orientation sexuelle. Je sais pas si tu comprends ce que j’entends par là. Je suis en couple avec un homme, depuis 2 ans, mais effectivement je ressens plus d’attirance envers les femmes. Seulement, comme tu le dis dans cet article, il n’y a pas de choix entre les deux sexes, ce n’est pas des pourcentages ou quoi que ce soit de tel, hommes et femmes sont trop différents pour être comparés, et en même temps, pour moi qui aime autant femme qu’homme, c’est comme si je ne pouvais pas faire la différenciation du sexe de l’individu. Pour moi, j’aime une personne, pas son sexe.
    Je me rends compte que je vis tout de même sous l’influence de ce tabou qu’est malheureusement la bisexualité, être hétéro ou homo, au moins, c’est « tranché », alors qu’être bi, c’est ambigu et j’aurais très peur de la réaction des gens. Pour autant, je ne me retiens pas de faire des commentaires spontanés et naturels mais je n’ai pas l’impression que les gens les comprennent dans le sens qu’ils ont pour moi haha.
    En tout cas, très bon article, j’ai trouvé ça sympathique de pouvoir lire ton témoignage et pouvoir en parler un petit peu moi même dans ce commentaire.

    Répondre

    1. Shijuna

      « Un hétéro ne va pas préciser qu’il est hétéro » ta phrase résume tout. Si en tant qu’hétéro je ne fais pas de coming out pourquoi les personnes ayant une sexualité différente de la mienne devrait en faire un ?

      Répondre

      1. Sexo

        De nos jours, c’est la norme d’être hétéro, donc on doit préciser quand ce n’est pas le cas. Mais avec de plus en plus de gens ouverts d’esprit, j’espère que ça va changer !

        Répondre

    2. Sexo

      C’est sûr qu’on ne va pas se présenter à quelqu’un en dévoilant tout : « Bonjour je suis Chloé, 25 ans, bisexuelle, j’aime les radis mais pas les épinards. » Mais pour moi, ne pas en parler du tout, au bout d’un moment, ça n’allait plus. Je ne voulais pas qu’on assume que je sois hétéro, « par défaut ». Ça fait partie de mon identité. Je n’ai pas envie qu’on m’enlève ça ! Et puis, j’avais l’impression de mentir.
      Si on était dans un monde où tout le monde est ouvert d’esprit, on pourrait sortir avec qui on veut sans que personne n’en soit étonné ! Mais tant qu’être hétéro est une norme… On n’a pas fini d’en parler 😉

      Merci d’avoir partagé ton histoire, ça me fait très plaisir de voir des gens qui ont le même point de vue que moi. C’est rassurant !

      Répondre

  3. Camille

    Ton article est très intéressant, très pertinent.
    Le propos est mien mené et on évite la polémique. Ca a été agréable à lire.
    Merci pour ces mots.

    Répondre

    1. Sexo

      Merci pour les tiens 🙂
      De quelle polémique en particulier parles tu ? 😀

      Répondre

  4. Lulu

    Je me suis déjà poser la question : et si j’etais homo ou bi? Je suis majoritairement attirée par les hommes mais je trouve les filles jolies et j’avoue qu’une poitrine est agreable à regarder et à toucher mais je ne pense pas être attirée sexuellement par les filles mais par les mecs oui. Ça fait que je suis quoi ? Une hetero qui reconnaît la beauté et le charme des filles?

    Répondre

    1. Sexo

      Hé bien ça fait de toi… UNE PERSONNE. Vois comment tes attirances évoluent, mais tu n’es pas obligée de rentrer dans une case 😉 Apprécier la beauté du corps humain c’est normal, autant homme que femme ! Ça ne caractérise pas ta sexualité. Si tu commence à vouloir de plus en plus mettre tes mains sur des seins, il faudra songer à y réfléchir, oui… (BOOBS POWA !)

      Répondre

  5. Eve

    J’ai tiqué sur ton article en lisant qu’il ne fallait pas forcément consummer l’acte pour savoir. J’avoue que je trouve cela un peu confus. Je me suis toujours dit hetero car c’est « la norme », j’ai eu des copains avec qui ça a bien été consommé sans trouver ça génial, mais bon, peut-être ne suis-je pas encore tombée sur le bon ou peut-être que justement, ma sexualité est à revoir…? J’ai toujours aimé les jolies femmes (et la beautebeauté étant relative, c’est comme si je disais « beaux garçons ») mais n’ayant jamais sauté le pas, je me suis toujours dit que, comme avec la nourriture, si on ne goûte pas, on ne peut pas savoir… C’est perturbant tout cela en fin de compte. Bi ? Hétéro ? Gay ? Asexuelle ? Ton article me donne à réfléchir.

    Répondre

    1. Sexo

      Eve, ce que tu raconte est très touchant.
      En effet, tu questionne ta sexualité, c’est peut-être que tu es plus qu’hétéro…? Même si tu n’en saisis pas toute l’amplitude aujourd’hui, ne désespère pas. Trouver son identité sexuelle n’est pas toujours un parcours facile ! Si j’ai un conseil à te donner, c’est de prendre ton temps. Vis ta vie, sans te restreindre pour te conformer à une norme, n’aies pas peur de parler autour de toi ou de faire des rencontres… Tout ça sans te forcer !
      Tu parles aussi de ne pas être « tombée sur le bon »… Je ne sais pas quel âge tu as, mais ça peut venir du manque d’expérience de ton partenaire, pas forcément de ton attirance pour lui ! Alors sois patiente, et n’hésites pas à lire ou à regarder des vidéos avec lui 😉

      Répondre

  6. Sandra

    Article très bien écrit et véridique, je peux comprendre qu’on soit attiré par les deux sexes et on n’a pas besoin de se justifier. Dans la vie, on peut ne pas rentrer dans une case et ça c’est dérangeant pour le monde extérieur.

    Par contre, ce que j’ai dû mal à comprendre parce que j’ai ma meilleure amie qui est dans cette situation où elle est en couple avec une personne bisexuelle c’est l’attente. Ne pas savoir si cette personne l’aime véritablement, il l’a déjà quitté à plusieurs reprises puis il est revenu vers elle justement parce qu’il ne savait pas vraiment. C’est perturbant pour nous, les proches de comprendre la relation, on ne sait pas toujours sur quel pied danser, quand il l’a quitte on suppose qu’il est avec un homme puis il revient. Là-dessus, je ne suis pas d’accord, personne ne mérite qu’on lui brise le cœur, ni qu’on joue avec elle. C’est pourquoi je reste sceptique sur le fait de ne pas vouloir (ou pouvoir) choisir un moment donné ou un autre.

    Pour moi qui ai des principes, j’ai dû mal à saisir qu’on puisse rester avec une personne en étant quand même attiré par une autre (peu importe le sexe). Autant, je respecte l’orientation de chacun, mais comme tu l’as bien écrit il faut que le partenaire soit aussi d’accord et compréhensif avec l’état d’esprit d’être bisexuelle et ce n’est pas simple.

    Merci pour cet article, même si je ne partage pas tout, je suis contente d’être un peu plus éclairée sur le ressenti d’une personne qui aime les deux sexes cela me permet d’être moins catégorique.

    Répondre

    1. Sexo

      Sandra, attention à ne pas faire de généralités ! Ce n’est pas parce que son copain est instable sentimentalement que tous les bis le sont ! On peut très bien replacer ce scénario dans un couple où les deux personnes sont gays ou hétéros, c’est trèèèèès fréquent. La supposition qu’il soit avec un homme entre temps ne devrait pas entrer en jeu dans ce jugement. Surtout si ce n’est qu’une supposition.
      Quand je disais que je suis avec un homme depuis quelques années, pour être plus précise, ça fait 8 ans. Je ne l’ai jamais quitté pour aller avec une femme. Je n’en ai pas eu l’envie non plus. Quand je dis qu’on peut encore fantasmer sur d’autres personnesquand on est en couple, c’est de façon très générale, je ne parle pas d’une personne en particulier, càd je ne rêve pas toutes les nuits d’une autre personne alors que je dors à côté de lui.
      Ne laisse pas tes mauvaises expériences influencer tes opinions ! Ce n’est pas parce que tu n’as pas aimé la glace à la pistache que la glace à la fraise n’est pas bonne non plus 😉

      Répondre

      1. Sandra

        Non ne t’inquiète pas je ne généralise pas ! J’essaie de comprendre justement, ce n’est pas une mauvaise expérience, je dirais que c’est une situation inconnue pour moi, je ne savais pas comment prendre les choses lorsqu’elle me raconte son histoire. C’est délicat de consoler une personne quand on ne maîtrise pas tout ! Je ne savais pas du tout que cela arrivait qu’on puisse ne jamais choisir finalement et laisser faire les choses simplement …

        Je reste ouverte sur tout du moment que les choses sont clairement dites, je ne m’autorise pas à juger les gens ne sachant pas le fond de l’histoire, ni ce qui en est réellement … Mais bon, merci pour ses précisions, j’apprécie !

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *