Éperdument, un duo inattendu

eperduement

Je suis tombée totalement par hasard sur l’affiche d’Éperduement. Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne : deux de mes acteurs préférés réunis dans un même film. Joie, bonheur, extase, enchantement. Mais revenons en arrière veux-tu ? Que tu comprennes l’excitation dans laquelle cette affiche m’a plongée. 

 

Pendant le mois de février je me suis rendue en ville avec une amie puis en passant devant le cinéma elle s’est écriée « Oh j’avais trop envie d’aller voir Zootopie, on y va? » A cet instant mon ego de jeune adulte mature aurait répondu : « Un Disney? Et puis quoi encore? » Mais je bannis avec rigueur ce type de comportement par conséquent l’enfant que je suis s’est exclamée : « Oh oui super idée ! »

Attends, attends, c’est un article qui parle d’Éperdument ou de Zootopie? Parce qu’il me semble que ce n’est pas tout à fait le même genre de films ! 

Patience, je vais y venir.

Je disais donc, je suis allée voir Zootopie avec une amie puis en sortant du cinéma j’ai regardé les affiches des films à venir. Et là, coup de foudre, je vois en tête d’affiche Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne. Deux de mes acteurs préférés réunis dans un même film. Joie, bonheur, extase, enchantement. En rentrant chez moi je me suis précipitée pour regarder la bande annonce, ce qui a confirmé mon état d’euphorie. J’ai veillé nuit et jour (je n’exagère pas) jusqu’à la date de sortie du film… mais quand il est apparut dans les salles, je n’y suis pas allée.

Ô la vie lycéenne, les procédures APB, les révisions du bac blanc, je vous aime!

Plus les jours passaient, plus mon impatience de découvrir ce film brûlait. Alors Lundi soir j’ai appelé mon père et je lui ai demandé de m’accompagner même si la séance était le soir, la veille de ma compréhension oral d’anglais pour le bac.

C’est donc avec enthousiasme, chère lectrice, que je te délivre (enfin !) mon compte rendu de « Éperdument »

De quoi parle Éperdument ?

Jean est un directeur de prison à la vie bien rangée, la journée il travaille, le soir il profite de sa femme et de sa fille. Mais un jour Jean va rencontrer Anna, une jeune détenue dont le passé reste relativement mystérieux. Au début leur relation est tendue : elle est perdue, angoissée et ne sait pas de quoi demain sera fait et lui a une vie sans accro mais va être de plus en plus fasciné par cette jeune femme. Petit à petit ils vont développer des sentiments l’un pour l’autre, des sentiments dangereux qui risquent de briser leur destin à jamais. Puis ça éclate. Jean et Anna se l’avouent : ils s’aiment. Éperdument. Pour le meilleure et pour le pire…

Ce que j’ai pensé d’Éperduement 

La première chose que je retiens de ce film est la prestation d’acteur qui m’a coupé le souffle. Ce duo est aussi surprenant que fantastique et tous les deux nous ont offert un moment bouleversant et plein de sincérité. Pour ce qui est de l’histoire, elle a apparemment été inspirée de faits réels mais contrairement à d’autres films, comme Everest par exemple (non je n’essaie pas de caser un de mes anciens articles dans celui ci), le film ne m’a pas du tout touché grâce à ça. Il m’a touché par ce paradoxe entre le froideur de la prison, cet environnement plein de dureté, et l’amour liant les deux personnages qui nous offre des moments de passion et de tendresse.

De plus, on remarque que plus le film avance plus Jean va devenir prisonnier de cette relation dont il ne pourra plus se défaire, à l’inverse, Anna qui est enfermée va progressivement se libérer psychologiquement grâce à sa liaison avec Jean.

Petit à petit leur relation devient de plus en plus dangereuse et de plus en plus friable. On se sent comme un funambule sur un fil, un seul petit coup de vent pourrait nous faire tomber. C’est exactement ce qui va se passer alors que l’amour que se porte les deux personnages atteint son apogée.

Ce qui rend ce film aussi captivant c’est bien sûr le type de relation qu’entretiennent Jean et Anna, une relation interdite. Ils s’aiment mais n’ont pas le droit de s’aimer, cependant on ne décide pas de qui on tombe amoureux. Les sentiments humains sont une des choses les plus fortes et les plus invincibles qui existent, même si la loi veut s’interposer entre eux, même si ils risquent leur vie pour ces quelques moments passés ensemble, ils vont céder à leurs sentiments et s’aimer même si ils ne peuvent pas le faire librement.

En bref, je le conseille à tout le monde, quelque soit votre profil ciné! 😉

Et toi, as tu vu Éperdument ? Qu’en as tu pensé ?

Lea

A propos de Lea

Infos utiles : Je m'appelle Léa et je suis de Clermont-Ferrand. Infos inutiles : J'adore aller au cinéma (surtout traverser le petit couloir avant d'entrer dans la salle), lire des livres en une seule fois, manger des glaces même en hiver, avoir la tête sous l'eau, écouter de la musique, voyager, regarder le ciel quand il neige, le théâtre, regarder des séries installée au fond de mon lit, passer des heures à regarder des albums photos, refaire une même recette de cuisine plusieurs fois jusqu'à trouver la recette parfaite, danser (aussi bien sur une scène que dans ma chambre comme une folle), les parcs d'attractions, le bruit de la pluie sur les vitres et les pancakes le dimanche matin. Ah oui et écrire aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *