Quand l’amour nous dit "à plus tard"…

Parfois dans une vie, on rencontre une personne qui correspond parfaitement à nos attentes, avec laquelle nous partageons les mêmes valeurs et l’évidence est palpable. Mais, ce n’est pas le bon moment. Pas pour nous mais pour cette personne et on devient alors celle qui reste. Avec ce trop-plein d’amour, avec tous ces rêves et cette déception. Ce n’est pas la non réciprocité car l’attirance est là : ce n’est juste pas la bonne période pour vivre une histoire d’amour. Parce que l’on n’est pas réceptif ou pas à l’écoute des signes.

Un peu comme dans le film Bodygard avec Whitney Houston : les sentiments sont là mais l’histoire est invivable.

C’est plus fréquent que l’on pense de « dire à plus tard à l’amour » et j’ai connu ce genre d’histoire. Ce coup de foudre réciproque à première vue mais impossible en y regardant de plus près. Et me je suis retrouvée là. Bête face au hasard qui pour le coup a mal fait les choses. Si j’écris souvent sur les relations, les histoires d’amour, la solitude ou les conflits c’est parce que j’ai l’intime conviction que quelque part quelqu’un vit peut-être la même situation et si mes mots peuvent lui faire ne serait-ce qu’un peu de bien : j’écrirai encore et encore.

Je relate ici ma propre expérience et je respecte chaque point de vue. Je ne suis pas une spécialiste mais j’aime croire que chaque chose qui m’arrive bien comme mal est une leçon. Alors comment avance-t-on avec ce goût d’inachevé ? Comment croire encore que quelque part quelqu’un nous attend ?

S’avouer les sentiments

Quoiqu’on dise c’est toujours un cap très difficile. De traduire tous les signes en gestes d’amour. De se dire que l’on passe ses journées à attendre son réveil, son appel ou encore son sourire. Je ne suis pas du style à cacher très longtemps ce que je ressens lorsque je suis amoureuse parce que je n’aime pas les non-dits. Je n’avais jamais pensé au fait que bien que nous ayons des sentiments il nous était impossible d’être ensemble. Qu’est ce qui nous empêchait d’être ensemble ?

J’ai donc appris à mes dépends que l’amour ne suffisait pas. Oui pour que cette histoire marche il fallait l’accueillir, l’accepter et surtout la choisir. L’envie ne suffit pas toujours, parfois les conditions ne sont pas réunies, nous ne sommes pas prêts ou encore nous ne sommes pas attentifs à cet amour.

Mais comment passer à autre chose ?

Redescendre sur Terre

La chute peut être rude. Très rude. On se réveille un matin et on doit vivre « sans » lui. Ce matin-là il n’y aura pas d’appel, pas de message et pas de sourire. Pour ma part, j’avais décidé de mettre un terme à cette histoire sans issue. J’attendais depuis des mois sa décision, un signe qui me mettrait sur la voie. Mais rien. Je ne voulais pas pleurer sur quelque chose qui n’arriverait sans doute jamais. Pas perdre de temps à espérer inutilement. Lui de son côté, il continuait sa vie sans penser à nous. Étions-nous un couple ? De simples amis ? Puisqu’il ne voulait pas éclaircir la relation je l’ai fait pour lui mais surtout pour moi : en partant. Je lui écris une lettre de 3 pages, 2120 mots afin de laisser une trace de cet amour qui a été pour moi un beau chapitre. Une belle parenthèse. Je n’aime pas partir sur des quiproquos ; les choses doivent être dites. Je n’ai pas attendu de réponse, je n’en ai pas eu d’ailleurs mais j’ai été en accord avec moi-même.

La dernière fois que nous nous sommes vus c’était pour lui remettre cette fameuse enveloppe et nous avions passé un très bon moment en nous disant adieu. Aucun de nous n’a réellement formulé cette séparation à ce moment-là mais nous avons compris que c’était la dernière fois pour de bon. Nous nous sommes quittés comme nous nous sommes connus avec simplicité et une infinie douceur.

Savoir pardonner

Je l’ai détesté. Pendant longtemps. De ne pas nous avoir laissé une chance. Une seule. Que pour moi toutes les conditions étaient réunies pour vivre une longue et belle histoire d’amour. Oui, pour moi mais pas pour lui.

Le pardon est un processus laborieux mais nécessaire quand on veut avancer comme dit mon écrivain favori Jacques Salomé : «  Il y a un moment où il faut savoir s’arrêter de regarder l’avenir dans un rétroviseur, surtout s’il est derrière nous ! « 

Je lui en ai voulu parce que nous avions eu que des bons moments ensemble et je n’avais aucun mauvais souvenir : comment détester quelqu’un qui ne nous a rien fait ?

Et j’ai fini par comprendre qu’il n’était pas obligé de m’aimer et cela ne faisait pas de lui quelqu’un de méchant. Que je devais respecter ses sentiments et surtout son non choix. Il a toujours été correct avec moi, il m’a toujours dit qu’il a beaucoup appris à mes côtés et tout a été très clair. Ce n’était pas le bon créneau. Est-ce moi qui avait trop d’attentes ? Ou lui qui n’avait pas vu les signes ? Peu importe, dans des histoires parfois des questions restent sans réponse et c’est mieux ainsi.

« C’était un amour impossible ; malgré les sentiments, il ne fut pas. Mais le temps ouvre parfois le champ des possibles ; dans un autre monde, dans une autre vie, peut-être, il sera ».

Pouvoir garder le meilleur

Cette histoire je l’ai vécu juste avant de rencontrer l’homme qui va bientôt devenir mon mari. Pour moi rien n’arrive au hasard et je crois au plus profond de moi que cela m’a permis d’être prête accueillir ce nouvel amour. J’ai fait confiance à nos sentiments : j’ai écouté ma tête mais j’ai suivi mon cœur… et aujourd’hui me voici en route pour la mairie !

Cette histoire non aboutie, m’a laissé en vrac quand elle s’est terminée. Mais j’ai compris que pour qu’une histoire fonctionne il faut être capable de passer d’une relation amoureuse à une relation de couple et on n’y arrive pas à tous les coups…

Pour moi, on ne peut pas demander à l’autre de s’adapter à nos envies, certes on peut faire des compromis au quotidien mais un engagement doit être réciproque, profond et surtout réfléchi. J’ai décidé de conserver nos bons moments et les bons côtés de cette histoire. J’ai abandonné la rancœur, les remords et les actes manqués parce qu’il a toujours été difficile pour moi de détester quelqu’un que j’ai aimé à un moment donné de mon parcours de vie.

« Il y a des personnes qui marquent nos vies, même si cela ne dure qu’un moment. Et nous ne sommes plus les mêmes. Le temps n’a pas d’importance mais certains moments en ont pour toujours ».

As-tu déjà vécu une relation similaire ? Combien de temps as-tu pris pour t’en remettre ?

A propos de Sandra

Bientôt trentenaire mais toujours fan de maquillage, coiffure, thriller psychologique et de pâtisserie ! J'écris souvent sur le thème des relations, de l'amour ou de la famille pour partager mes expériences et surtout rassurer les lectrices : OUI on peut finir par trouver le bonheur :)

5 commentaires sur “Quand l’amour nous dit "à plus tard"…

  1. A Little Daisy

    Très bon article, comme tu dis tu n’es sûrement pas la seule à avoir vécue cela, et bien que je ne me retrouve pas dans tout les points de ton histoire, je vois très bien ce quoi tu parles ici et tout ces sentiments contraires que l’on ressent à ce moment là 😉

    Répondre

    1. Sandra

      Merci beaucoup et désolée de mon retard, j’écris sur 1 milliard de blogs et j’essaie de répondre au mieux 🙂 je suis contente que tu aies saisi « l’idée » ce n’est pas simple de retranscrire ce sentiment à l’écrit …

      Répondre

  2. Windy

    C’est fou, avant, je ne comprenais pas ces blogueuses qui m’étaient 10 ans à répondre aux commentaires, je me disais « oh, ça va quand on veut, on peut hein ! » Mais depuis quelques temps, même ici, trouver le temps de laisser des commentaires me fait défaut. C’est aussi parce que j’écris souvent des romans.

    Ton article m’a fait écho, ton but a été accompli, il m’a aidé. En lisant tes lignes, cela m’a fait penser à cette histoire d’amour dont je t’avais parlé. J’y croyais fort, j’y croyais tellement mais en fait, tu as tout résumé, ce n’était pas le bon moment pour cette histoire. Enfin, c’était le moment où elle devait arriver (car je crois que chaque chose arrive à un moment donné pour une raison) mais on n’était sur des plans différents, sur des envies différentes. Il n’était pas prêt et même si je suis passée à autre chose, tes lignes m’ont permis de mettre le point final à cette histoire, de comprendre réellement pourquoi et de surtout n’avoir aucun regret. Mais bon , je n’en suis pas encore à garder que le positif, je préfère tout mettre de côté e de penser à ce que je ressentais quand tout allait bien… 🙂

    Répondre

    1. Sandra

      Moi si je pouvais me dédoubler pour écrire et répondre ce serait top ! Merci pour ton message, ce n’est pas simple de mettre des mots sur ce genre d’histoires, il y a pleins de sentiments qui viennent avec ce type de relation c’est délicat. Je suis contente de voir qu’au moins j’ai pu y mettre un point final aussi amer soit-il.
      Le positif vient loooooooongtemps après. Il faut l’extraire à travers l’envie de casser la g******* à cette personne qui n’a pas su voir et j’ai mis du temps …

      Répondre

  3. Nina

    Coucou ma belle Windy ton histoire est émouvante et malheureusement les fins d’histoires d’amours se passent souvent comme ça et c’est dur pour la suite.
    Je n’ai pas encore eu de rupture amoureuse qui m’a affectée (et je ne le souhaite pas), car je suis quelqu’un de très entière, très passionnée et je m’en remettrai difficilement.
    Pleins de belles choses pour la suite pour toi amoureusement parlant ♥♥♥
    Gros bisous de La Réunion

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *