June, Le Souffle : une bonne idée de lecture ?

june le souffle

Pendant mes vacances en Bretagne j’ai décidé de complètement lâcher tout ce qui s’apparentait à du scolaire (cours à réviser, livres à relire etc) pour m’offrir une vraie semaine de vacances avant les épreuves fatidiques du BAC ! J’étais également déterminée à m’éloigner d’internet et des écrans, motivation que j’ai gardé 24h avant de craquer pour une partie de Candy Crush honte sur moi. Pour m’aider à me vider l’esprit et me détendre un peu j’ai eu la présence d’esprit d’emmener un livre dont je n’avais entendu aucune critique mais qui ma foi avait l’air fort sympathique t’as vu je fais des rimes et tout. Mais je dois vous avouer que cet ouvrage m’a laissée plutôt perplexe. En temps normal j’ai l’habitude de partager avec vous des coups de coeurs, des livres et films qui m’ont plu mais dans le cas présent je vais faire une exception car même si je n’ai pas détesté June, Le Souffle, je dois dire que je ne l’ai pas adoré non plus.

De quoi parle June, Le Souffle ?

Depuis la mort de ses parents, June (une jeune adolescente) vit avec son petit frère et sa Tante qui est la propriétaire d’une maison de plaisirs (oui oui tout à fait), ce qui aura tendance, au début de l’histoire, à lui attirer les moqueries de ses camarades. Un beau jour, June se fait agresser par un client et se voit forcée de quitter la ville sous les ordres de sa tante. June fuit avec son petit frère et en cours de route elle découvre au sommet d’un immense arbre un escalier de nuages. C’est là qu’elle va découvrir un petit village où les habitants vont lui apprendre qu’elle est l’héritière du souffle. En effet, il y a fort longtemps, les Sylphes (créatures engendrant l’harmonie) et l’Oldaris (créatures engendrant le chaos) réussissaient à vivre de façon à ce que le monde garde un certain équilibre mais les Oldaris ont petit à petit pris le pouvoir et on éteint les sources qui permettaient aux Sylphes de vivre. Quand la dernière source fût éteinte et que la dernière des Sylphes était en train de mourir, elle légua son pouvoir au seul être humain présent près d’elle. Bien sûr il s’agissait de June lorsqu’elle avait trois ans et qu’elle était en train de jouer dans les bois. Maintenant, June a pour mission de réactiver les sources afin de faire revivre les Sylphes et de créer un nouvel équilibre entre l’harmonie et le chaos.

Pourquoi June, Le Souffle m’a laissée perplexe

La lecture est facile certes mais parfois un peu chaotique et j’ai eu du mal à m’y retrouver entre les personnages et leurs relations ainsi que l’histoire qui me paraissait légèrement tirée par les cheveux. J’ai aussi été un peu troublée par le début de l’histoire où June se fais agresser par un des clients puis qu’elle se voit contrainte de quitter la ville pour cette unique raison. Suite à ça, le fameux client va la pourchasser jusqu’à l’arbre qui conduit au village mais cette scène paraît tellement épique et le client met tellement de force et de rage à vouloir rattraper June qu’on pourrait penser qu’il y a une raison et qu’un secret se que cache la dessous mais non. En réalité il s’agissait juste d’une bonne raison pour faire partir June et passer à la partie suivante de l’histoire.

Ensuite ce qui m’a un peu gênée c’est le fait que la partie du livre qui se déroule dans le village nuageux est un peu longue avec très peu de rebondissements, June est agacée parce qu’elle n’arrive pas à maîtriser le souffle et au fur et à mesure s’énerve de plus en plus, ce qui aurait tendance à avoir le même effet sur nous. Au bout d’un moment je n’aurais pas dis non à un peu d’action. Puis enfin June s’en va pour réactiver la première source et là je m’attendais à un récit surprenant puisqu’elle part à l’aventure mais malheureusement l’action n’était pas à la hauteur de mes attentes et le premier tome s’est fini un peu trop brusquement à mon goût.

De plus, je trouve que certains personnages auraient mérités plus d’attention puisque leurs caractères étaient fort intéressants mais les caméras restaient toujours braquées sur June et son pouvoir qu’elle met longtemps (très longtemps) à maîtriser.

Malgré tout je tiens à faire une remarque positive sur le livre puisqu’il y a certains aspects que j’ai apprécié (sinon je ne l’aurais pas lu !)

L’univers est plutôt agréable, les personnages sont attachants et on peut imaginer leur sourire et leur joie à travers les écrits! On se laisse facilement porter par l’histoire qui est quand même bien trouvée et les descriptions poétiques du petit village dans les nuages ont su apporter une touche de douceur au roman.

As tu lu June, Le Souffle? Qu’en as tu pensé? 

 

Lea

A propos de Lea

Infos utiles : Je m'appelle Léa et je suis de Clermont-Ferrand. Infos inutiles : J'adore aller au cinéma (surtout traverser le petit couloir avant d'entrer dans la salle), lire des livres en une seule fois, manger des glaces même en hiver, avoir la tête sous l'eau, écouter de la musique, voyager, regarder le ciel quand il neige, le théâtre, regarder des séries installée au fond de mon lit, passer des heures à regarder des albums photos, refaire une même recette de cuisine plusieurs fois jusqu'à trouver la recette parfaite, danser (aussi bien sur une scène que dans ma chambre comme une folle), les parcs d'attractions, le bruit de la pluie sur les vitres et les pancakes le dimanche matin. Ah oui et écrire aussi.

Un commentaire sur “June, Le Souffle : une bonne idée de lecture ?

  1. enigma

    On ne peut pas toujours avoir des coups de coeur 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *