[TÉMOIGNAGE] Aurevoir à tous les hommes de ma vie

J’avais écrit un article il y a quelques temps déjà sur la question de savoir s’il était mieux d’avoir eu plusieurs amours ou un unique depuis toujours. Malheureusement ou heureusement je fais partie de la première catégorie. A l’heure où j’écris je suis à 1 mois de mon mariage et il était important pour moi d’enterrer toutes ses nombreuses histoires, de faire un dernier point en arrière et de tourner la page définitivement. Non pas que j’y pense encore mais en se mariant ont fait le deuil de nos anciennes relations puisqu’on a choisi LA personne. Alors je vais partager avec toi les points qui m’ont plus ou moins amusé pendant cette période.

Tu as la réputation d’une briseuse de cœur

J’ai été quitté que par mon premier amour, à l’époque j’avais 17 ans, 6 mois avant de passer mon bac : il est parti en Angleterre. J’ai été inconsolable, si bien que nous nous sommes retrouvés quelques années plus tard mais nouvel échec : le clap de fin définitif a sonné le 1er avril 2009. J’étais morte. Littéralement. C’était la pire épreuve sentimentale de mon existence, ce foutu premier amour laisse des traces indélébiles. Les gens pensent souvent que l’on surjoue la tristesse de cette première rupture, que ce n’est pas si grave que cela, que l’on peut se remettre de ce genre d’amour. Certes, j’ai été forte mais je reste pas moins insensible.

Il représentait tellement pour moi à l’époque. Il a été mon héros, mon sauveur pendant très longtemps. Jusqu’à ce que je comprenne qu’il était un homme ordinaire incapable de m’aimer… Jusqu’à ce que je me rende compte que finalement il ne m’a jamais réellement sauvé : c’était moi qui lui avait attribué ce rôle.

J’ai réussi seule. Depuis toujours. Après lui, j’ai eu trois histoires qui ont été « des relations pansements ». Ce sont des hommes que j’ai rencontré et que j’ai certainement aimé. Jusqu’à un certain point. Il y avait toujours une barrière que je ne pouvais pas franchir, ce cap qui me disait que c’était la bonne décision. Et je suis partie sans vraiment y mettre les formes.

Quand on quitte un homme on devient automatiquement la méchante. Laissez moi vous dire cher monsieur, qu’il arrive que l’on parte sans forcément tromper. Nous avons le droit nous les femmes de rechercher une histoire qui nous convienne. J’ai le droit d’aimer qui je veux, j’ai le droit de quitter qui je veux et d’écrire ce que je veux. Les gens ne sont pas obligés de m’aimer et je ne  suis pas obligée d’aimer celui qui m’aime. C’est toujours avec beaucoup de tensions que j’ai mis fin à mes histoires car rien en apparence ne laisser présager que j’allais partir.

Quand on vit aux cotés des gens on ne se rend pas vraiment compte qu’ils changent, et c’est comme cela qu’on finit par les perdre. C’est ce qui s’est passé pour moi, rien n’évoluait dans mes relations, nous n’allions pas au bout des choses et jamais dans le sens que j’aurai souhaité. Alors oui, j’ai brisé des cœurs mais sans regret parce que quoiqu’il arrive ce n’est pas du tout simple d’être celle qui part.

Tu passes pour une femme instable

Aux yeux de ma famille à la Réunion, je suis celle qui est intelligente mais qui n’arrive pas « à tenir » les hommes. Je suis la fille maudite puisque je n’ai jamais présenté aucun homme depuis mon premier amour. J’ai cette image de vieille femme aigrie qui vit pour son travail et sa garde-robe (c’est un peu vrai je te l’accorde) ! J’ai toujours été très discrète sur ma vie sentimentale, je ne suis pas le genre de fille qui va avoir un geste d’affection en public d’ailleurs pour mon mariage, nous lirons nos vœux que tous les deux. Pour moi et uniquement pour moi l’amour qui a besoin de démonstrations publiques n’est pas l’amour. Je n’ai rien à prouver aux autres, j’ai une maison , j’ai un lit alors je peux le faire chez moi en toute intimité.

Je ne pense pas que j’ai été instable, par contre je ne laissais pas la place à l’erreur. Je suis  une personne qui pardonne rarement encore moins en amour. Puis, j’ai appris que dans un couple il arrive de blesser l’autre sans le vouloir alors il fallait s’excuser et aller de l’avant.  On ne pouvait pas tout plaquer à la moindre contrariété. L’amour n’est pas un long fleuve tranquille mais c’est à nous de redresser le bateau quand il le faut. Mais pas avec n’importe qui.

J’ai toujours pesé le pour ou le contre avant une rupture et j’ai essayé de me débrouiller le plus possible. Malheureusement c’est bien connu : une séparation même désirée n’épargne pas la peine loin de là.

Tu n’as plus peur de rien

Avant j’avais cette hantise de finir ma vie seule. Parce que je me demandais sans cesse si c’était ma destinée finalement. Et je me suis dit que ce n’est pas une fatalité si je la choisissais. Si j’étais entièrement en accord avec ma décision ce n’était pas quelque chose qui s’imposait à moi. Je suis quelqu’un d’entière et depuis à des années je vivais mes histoires à moitié et comme je dis toujours en amour tant que l’on a pas tout donné on a rien donné.

J’avais cessé depuis longtemps de donner et je ne savais plus recevoir. J’ai fait une pause pour chasser mes craintes et faire un véritable travail sur tous mes échecs. Certains diront que je n’ai pas eu d’exemple d’histoire d’amour, que je n’ai eu de modèle pour me prouver que cela existe vraiment. Il y a certainement un peu de cela mais quand on reçoit quelque chose en héritage c’est à nous de décider ce que nous en faisons. 

Peut-être que tu vivras plusieurs histoires avant de pouvoir trouver celui ou celle qu’il te faut et cela n’a aucune importance. Cela ne fait pas de toi, une personne volatile et instable. Si il arrivait que tu ne te sentes pas bien au sein d’une relation : avoir le courage de partir c’est un pas vers un avenir meilleur. 

A propos de Sandra

Bientôt trentenaire mais toujours fan de maquillage, coiffure, thriller psychologique et de pâtisserie ! J'écris souvent sur le thème des relations, de l'amour ou de la famille pour partager mes expériences et surtout rassurer les lectrices : OUI on peut finir par trouver le bonheur :)

Un commentaire sur “[TÉMOIGNAGE] Aurevoir à tous les hommes de ma vie

  1. AnneJulie

    Génial cet article, un bien fou de le lire !
    Je m’y retrouve pas mal d’ailleurs !
    Merci, biz.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *